voir notre page facebook fil RSS

Accueil du site > Analyses et opinions

Quand Juppé tombe en panne de GPS...

dimanche 24 juillet 2011

Lettre au ministre des Affaires étrangères sur le silence de la France après l’arraisonnement et le détournement du Dignité
Jean-Claude Lefort
Député honoraire
Paris, le 24 juillet 2011

M. Alain Juppé
Ministre d’Etat
Ministre des Affaires étrangères
37, quai d’Orsay
75007 Paris
Monsieur le Ministre d’Etat,

Suite à l’arraisonnement pas la marine israélienne du bateau battant pavillon français, le « Dignité-El Karama » le mardi 19 juillet, le porte-parole du Quai d’Orsay a affirmé, le 20 juillet, « ne pas avoir d’informations » sur l’emplacement exact de ce bateau au moment de son arraisonnement. Il disait également qu’il « fallait un peu de temps » pour savoir où il avait été arraisonné.

Nous sommes le 24 juillet et toujours pas la moindre condamnation par les autorités françaises de l’arraisonnement avéré de ce bateau dans les eaux internationales, ni de l’enlèvement et de la séquestration des passagers qui étaient à son bord.

Après avoir « déconseillé » de prendre ce bateau pour Gaza, lançant ainsi un signe clair aux autorités israéliennes pour qu’elles agissent à leur guise alors qu’elles sont dans l’illégalité la plus totale concernant ce blocus de Gaza et son maintien, allez-vous maintenant refuser de condamner cet acte de piraterie commis contre un bateau français se trouvant dans les eaux internationales et garder le silence devant l’enlèvement incroyable et insolent de ses passagers par l’armée israélienne ?

Allez-vous encourager de la sorte, en gardant le silence, Israël à défier constamment le droit international ?

Je vous demande instamment, Monsieur le Ministre d’Etat, d’affirmer hautement des positions de principe et de condamner tout à fait fermement ces actes totalement illégaux et insupportables de l’Etat israélien.

Dans l’attente,

Je vous prie de croire, Monsieur le Ministre d’Etat, en l’expression de mes salutations les plus distinguées.

Jean-Claude Lefort
Président de l’AFPS
Député honoraire
Passager du « Dignité »